Les Pfister, vignerons par nature



Dès 1780, Nicolas Pfister est «viticulteur-bourgeois», dans le corps de ferme encore existant. Par la suite, l'exploitation et les savoir-faire se transmettent de père en fils, de façon traditionnelle.




Un tournant est pris en 1972, lors du passage de témoin entre Alfred Pfister et son fils André. Ce dernier, avec l'appui de son épouse Marie-Anne, va apporter un regard nouveau, résolument tourné vers l’avenir et les générations futures. Héritier du savoir-faire des six générations de vignerons le précédant, il s’est rapidement consacré à une viticulture respectueuse de l’environnement tout en modernisant les installations. Le travail fourni à la vigne comme en cave poursuit l’unique objectif d’obtenir des fruits et des vins de très grande qualité, empreints de leur terroir.



MelaniePfister.JPG



L'histoire plus récente a vu l'arrivée sur le Domaine de Mélanie, 8ème génération de Pfister et première femme de la succession. Formée à Bordeaux puis Dijon en tant qu'ingénieur et œnologue, elle compte mettre à profit ses connaissances et diverses expériences pratiques dans la constante recherche de perfection qui fait la marque du Domaine.

 


Voir l'arbre généalogique